ACCUEIL PÉTITIONS LETTRES OUVERTES PROPOSITIONS ET PROJETS LIENS ÉDITEUR FAITES UN DON
Depuis le 2009 04 06 - Nbre de pages vues : 1983733  |  Nbre de visiteurs du site / adresse IP : 38868


Lettre ouverte - 2009 04 15 - À Nathalie Petrowski -
Star Intoxication VS Le système stellaire du Québec des régions

3 signatures - le 2017 10 23 - 12:43

Depuis le 2009 04 15 - Nbre Visites : 24619  |  Nbre Visiteurs / adresse IP : 3569



Liste des signataires
Je signe et endosse cette Lettre ouverte


Lettre ouverte - 2009 04 15 - À Nathalie Petrowski -
Star Intoxication VS Le système stellaire du Québec des régions

Terre-à-terre promotion identitaire du Québec dit « des régions » ou intoxication stellaire ?



CREATOR: gd-jpeg v1.0 (using IJG JPEG v62), quality = 45


Madame Petrowski,

Dans votre chronique d'aujourd'hui intitulée
Star Intoxication ( La Presse-2009 04 15-Nathalie Petrowski- ), vous décrivez fort bien un phénomène de société concernant une partie du sentiment identitaire québécois et ce qu'il faut pour faire un Québec fort et en santé. Vous écrivez :

« Plus important encore: les régions se sont littéralement emparées du phénomène et l'ont poussé à l'extrême, organisant ici et là des rassemblements et des mouvements d'appui dignes d'authentiques campagnes électorales. (...)
 
C'était impressionnant, mais c'était un peu triste aussi dans la mesure où cette mobilisation massive s'est faite autour d'un divertissement qui n'avait d'autre but que d'entretenir une forme d'intoxication extrême au vedettariat. Or, c'est bien beau les vedettes, mais ce n'est pas avec des vedettes qu'on fait des enfants forts ni des pays en santé.

 
Si un jour, le public de Star Académie comprend que se mobiliser pour un chanteur, c'est bien, mais que se mobiliser pour une idée politique ou un projet de société, c'est encore mieux, l'émission aura fait une véritable oeuvre sociale. En attendant, Star Académie a fait de nous des intoxiqués heureux mais des intoxiqués tout de même. »

 
Si le « public de Star Académie » est intoxiqué, je pense que votre opinion sur ce phénomène l'est tout autant. Il l’est par un certain mépris du peuple caractéristique de bien des élites y compris les nôtres, « Le peuple ne sait pas se mobiliser pour du sérieux ».

Mais je peux comprendre qu'on puisse n'y avoir pas trouvé d'antidote et qu'on y succombe. En effet, la mobilisation politique du peuple semble être tout ce qu'il y a de désespérant compte tenu du fait qu'elle ne semble exister que pour ce que l'on peut considérer comme étant des futilités. Cependant, en n’étant pas aveuglé par des étoiles trop proches, le phénomène que vous décrivez me semble plutôt être tout ce qu'il y a d'encourageant.

Cela parce qu'il permet de canaliser ce que nous pourrions qualifier de dignité et fierté de la pluralité des régions du Québec. En effet, ce qu'il y a de significatif dans tout phénomène ce n'est pas tant ce qu'il manifeste, mais ce qui permet de le manifester. Et, je ne pense pas que ce soit bêtement de la soumission à un système de vedettariat abrutissant. Au contraire. Ce qui pousse le public de chaque région à se mobiliser autour de l'un(e) des sien(ne)s, ne fût-ce que des pousseur(e)s de chansonnettes, ce n'est pas l'air de la chanson ou l'air de la « vedette », mais bien un sentiment identitaire régional en concurrence les uns avec les autres, tout ce qu'il y a de profond, prometteur et sain à plusieurs égards.

Les régions du Québec ont en commun d’avoir toutes été saignées à blanc depuis l'industrialisation de la métropole qui a vidé les campagnes du Québec. Cela s'appelait le progrès contre la Grande noirceur des terres de roches, ces pierres aux souliers qui voulaient « beaucoup voyager » et s'ouvrir au monde comme l'a si bien chanté le poète de l'Île d'Orléans, cette Chartre d'Amérique. Le système stellaire québécois qui rayonne depuis, depuis Montréal, est composé pour beaucoup de cette déracinée diaspora québécoise qui a affamé et mis en périphérie ce qui auparavant était au centre de nos orbites sociétales. De Gilles Vigneault à Guylaine Tremblay, de Jean Leloup à Marie Tifo, de Pascale Picard à Guy et Louis Bélanger, de Bob Walsh à Dédé Fortin, de André Robitaille à Richard Desjardins,
de Josée Deschênes à Pierre-François Legendre et j'en passe ( Sébastien Ricard, Rémy Girard, Raymond Bouchard, Francis Leclerc, Ariane Moffat, Roy Dupuis et autres Robert Lepagee et Guy Laliberté... - Soit dit en passant, le Cirque du Soleil ne vient pas de Montréal comme on l'entend, mais de Baie-Saint-Paul et il a structuré son déploiement de Québec...

Ce que font les régions du Québec en se mobilisant pour de supposées futilités n'a rien de futile. C'est déjà là, politique, elles se mobilisent. Si elles ne se mobilisaient pas pour des futilités, le feraient-elles pour autant autrement ? Et... il se trouve qu’elles le font aussi autrement, mais cela se trouve à n'être pas aussi tonitruant, quand ce n'est tout simplement pas ignoré même crié à haute voix. Les régions se battent tous les jours pour faire de leur terroir, de leur milieu de vie quelque chose qui ne soit pas intoxiqué par ce qui nous vient indubitablement de Montréal... via des médias centralisés.

Ce que se phénomène laisse entendre c'est qu'il témoigne de la vitalité des régions et de leur dur désir de durer. L'émission participe à l'expression de ce désir, je dirais même qu'il l'encourage et développe de belle et profonde façon en permettant de la manifester, même pour s’il était question de futilités commerciales. Je ne vois pas pourquoi il faudrait déjà vouloir que cela se manifeste aussi politiquement. Cela viendra en son heure.

 
Pour l'heure, on part de loin. On part d'un Québec coupé en deux. Montréal et la province... Maintenant, le Québec commence à être multiple et pluriel. La Province n'est pas qu'un tout indifférent. Chaque région a ses particularités identitaires multiples et le système stellaire du vedettariat de la chanson en est maintenant l'une des composantes qui toutes expriment quelque chose qui est bien loin d'être superficiel. C'est le Québec tout entier tel qu'il se compose en tous ses territoires qui se trouvent ainsi rappropriés à la fois par celles et ceux qui habitent telle région, que par toutes celles qui la découvrent ainsi, se découvrant du même coup autrement plus seule, mais faisant partie d'un tout dont le centre du monde se trouve toujours là où l'on se trouve. Pour une fois, ce centre du monde n'est pas Montréal... n’est pas que Montréal... Et pourtant... L'équipe de Julie est tout ce qu'il y a de Montréalais, c'est donc tout à l'honneur de leur travail de mise au monde d'un pays qui est tout autre chose qu'une vague région uniforme du Canada multiforme et pluriel... Ce n'est pas politique ça !?

Quand la Beauce vote en masse pour un tel ou une telle à l’Académie stellaire de Julie & Co., elle ne se mobilise par que pour une chansonnette, elle vote pour sa survie, vote contre l'expatriation de sa jeunesse, vote pour le développement de ses ressources, vote pour un(e) représentant(e) de son succès et de son rayonnement, vote pour ce que produit son terroir et ses habitants, à savoir qui du foie de canard, qui un fromage fin, qui des structures d'acier, et toutes, des enfants plein de vie et de talents. Ne reste qu'à donner au peuple du Québec de tous ses terroirs d'autres occasions de voter en ces faveurs.

Respectueusement,

Luc A.


www.luc-archambault.qc.ca

jesignequebec.com  | Site citoyen d'expression solidaire | Pétitions - Lettres ouvertes - Propositions et projets


P.S.


Soit dit en passant on n'a jamais vu autant de drapeaux du Québec depuis longtemps à la télé... Cela me semble être une réponse non équivoque à la canadianisation des fêtes du 400e de Québec qui a tout fait pour camoufler nos couleurs...

Voir : «
Québec 2008: des célébrations 400 fois détournées de leur sens » Éditions du Québécois

M'est d'avis que M. Angelil n'a pas apprécié d'être relégué lors de ces fêtes, à un terrain de sport tout ce qu'il y a de plat et d'exigüe, alors qu'un certain Sir Paul lui... a pu chanter et porter nos couleurs vue sur fleuve.

 



Soit dit en passant encore, dans la liste des sujets attenant à votre chronique on lit les titres : Moulin à Images, Robert Lepage, Cirque du Soleil, Guylaine Tremblay, Denis Bouchard... Toutes des vedettes stellaires qui ont été sécrétées par toutes les régions du Québec... Rien que pour la région du Saguenay Lac Saint-Jean, la liste des étoiles du Québec est longue...

Voir : Portail Saguenay–Lac-Saint-Jean
Wikipédia

Publication dans La Presse - 2009 04 17


Un sentiment identitaire des régions

La mobilisation derrière les vedettes de Star Académie est encourageante

CREATOR: gd-jpeg v1.0 (using IJG JPEG v62), quality = 45


Sous les titre et sous-titre « Un sentiment identitaire des régions - La mobilisation derrière les vedettes de Star Académie est encourageante », une version légèrement abrégée de ce texte a été publiée :
  • dans la version papier de La Presse du 17 avril 2009 ( Forum - p. A 21 )
  • et dans les pages virutelles Opinions de Cyberpresse.
Le texte en italique dans la version originale ci-haut déposée n'a pas été publié.

 

DOCUMENTATION et LIENS


VOIR AUSSI

BlogLeMonde.fr - Québec libre - Une journée dans la vie d'un peuple souverain

 

Ici-bas, texte auquel réagit cette lettre ouverte.
 



La Presse-2009 04 15-Nathalie Petrowski-Star Intoxication-

Star Intoxication

CREATOR: gd-jpeg v1.0 (using IJG JPEG v62), quality = 60

Nathalie Petrowski
La Presse

Je me revois encore réprimer un bâillement à la conférence de presse où Julie Snyder nous a annoncé la tenue d'une quatrième mouture de Star Académie. C'était en juin dernier et à l'époque, j'étais convaincue que l'émission avait fait son temps et qu'elle était condamnée à plus ou moins brève échéance au déclin, voire à l'extinction. Le mouvement avait été amorcé avec une troisième année terne et décevante. L'effet de la nouveauté émoussé, que resterait-il pour cette quatrième version sinon la morne reprise d'un air trop connu? C'était oublier l'extraordinaire capacité de renouvellement de Julie et de son équipe. C'était aussi sous-estimer la puissance du réseau de la démone et l'ardeur de sa force de persuasion. Sans ces atouts majeurs, Star Académie 4 aurait sans doute été une émission semblable à la précédente, divertissante par moments, lassante et redondante le reste du temps. Mais Julie (ou quelqu'un de son entourage) a eu une idée de génie: elle a invité le roi des imprésarios à venir diriger son équipe et, contre toute attente, le roi a accepté l'invitation.

CREATOR: gd-jpeg v1.0 (using IJG JPEG v62), quality = 45


Pour renouveler la formule, qui commençait à s'émousser, les artisans de Star Académie ont invité le roi des imprésarios à venir diriger l'équipe et, contre toute attente, René Angélil a accepté l'invitation.

Photo: François Roy, La Presse

En persuadant René Angélil de bénir de sa présence l'émission, Julie venait d'un coup sec de changer la trajectoire d'une formule en déclin et de la faire renaître de ses cendres. À la fois aimant et locomotive, ce joueur «global» (à la fois local et international) a non seulement agi comme un stimulant sur le moral et l'ambition des académiciens, mais il leur a permis de se mesurer autant aux vedettes d'ici qu'aux grosses pointures internationales comme Lady Gaga, Bryan Adams ou James Taylor. L'effet Angélil a eu en même temps une incidence indéniable sur le corps professoral de l'Académie auquel se sont jointes des personnalités plus associées au monde de la culture qu'à celui du divertissement et qui, par le passé, auraient trouvé mille et une bonnes raisons de fuir le château Péladeau. Mais cette fois, il fut de toute évidence impossible de résister à la tentation de respirer le même air que René et Céline, tout comme à celle de rejoindre des centaines de milliers de téléspectateurs. Dernier effet Angélil: les galas du dimanche dont la qualité se devait d'être au rendez-vous, ne serait-ce que pour prouver à l'illustre agent qu'il avait eu raison de s'associer à l'entreprise.

C'est ainsi que Star Académie 4 n'a peut-être pas réinventé la roue mais, à tout le moins, a renouvelé le concept des variétés à la télé. Grâce aux moyens techniques consentis et à l'argent investi, l'émission a accouché chaque dimanche soir de productions de haut niveau, rythmées, rassembleuses et toujours réglées au quart de tour malgré les fausses notes et le talent très moyen de plusieurs académiciens.

Résultat: au lieu de se retrouver avec des cotes d'écoute en chute libre et une église dépeuplée, Star Académie 4 a battu des records d'écoute et rempli l'église. Plus important encore: les régions se sont littéralement emparées du phénomène et l'ont poussé à l'extrême, organisant ici et là des rassemblements et des mouvements d'appui dignes d'authentiques campagne électorale.

Cet engouement populaire, qui a même contaminé l'Assemblée nationale et provoqué le dépôt d'une motion d'appui de la députée péquiste de Matapédia, fut l'élément le plus émouvant de l'aventure. Voir ces milliers de jeunes de la Beauce, de Québec ou de Rimouski prendre fait et cause pour un gars ou une fille de leur coin, et tout mettre en oeuvre pour les aider à gagner, était impressionnant.

C'était impressionnant, mais c'était un peu triste aussi dans la mesure où cette mobilisation massive s'est faite autour d'un divertissement qui n'avait d'autre but que d'entretenir une forme d'intoxication extrême au vedettariat. Or, c'est bien beau les vedettes, mais ce n'est pas avec des vedettes qu'on fait des enfants forts ni des pays en santé.

Si un jour, le public de Star Académie comprend que se mobiliser pour un chanteur, c'est bien, mais que se mobiliser pour une idée politique ou un projet de société, c'est encore mieux, l'émission aura fait une véritable oeuvre sociale. En attendant, Star Académie a fait de nous des intoxiqués heureux mais des intoxiqués tout de même.

Guy Carbonneau et la monnaie

À l'occasion du centenaire du Club Canadien, la Monnaie royale canadienne a voulu souligner l'événement par la création d'une pièce de monnaie commémorative. Une campagne de pub a été imaginée par l'agence Tank avec Véronique Cloutier dans le rôle de la fille qui part à courir après la pièce, trébuche, tombe, glisse sur le plancher et finit en tête à tête avec un joueur de hockey. Au départ, ce joueur n'était nul autre que Guy Carbonneau, choisi pour sa notoriété et parce que tout indiquait qu'il serait l'entraîneur du Canadien pendant des siècles. La pub le mettant en vedette avec Véro a donc été tournée et devait être lancée... le jour du congédiement de Carbo. Pour parer à cette cruelle ironie du sort, une nouvelle pub a été tournée avec Jean Béliveau dans le rôle de Carbo. Cette pub est maintenant diffusée sur tous les réseaux. Chaque fois qu'il la voit, je me demande si Guy Carbonneau pense à Véro, à la Monnaie royale ou au patron qui lui a remis la monnaie de sa pièce sans lui donner son change.

Mes excuses au gars de Lac-Saint-Charles

Contrairement à ce que j'ai écrit samedi, le conseiller indépendant de Lac-Saint-Charles, Jacques Teasdale, n'a jamais dit que de voir le Moulin à images de Robert Lepage une fois c'était assez, ni qu'il refusait de payer la note du spectacle pour le gars de Brossard ou de Saguenay. Une malheureuse distraction m'a fait lui attribuer des propos prononcés en fait par le chef de l'opposition de la Ville de Québec. J'en suis désolée.



Soit dit en passant dans la liste des sujets ci-haut on lit les titres : Moulin à Images, Robert Lepage, Cirque du Soleil, Guylaine Tremblay, Denis Bouchard... Toutes des vedettes stellaires qui ont été sécrétées par toutes les régions du Québec... Rien que pour la région du Saguenay Lac Saint-Jean, la liste des étoiles du Québec est longue...

Voir : Portail Saguenay–Lac-Saint-Jean Wikipédia


  Personnalités

Comédiens et humoristes
 : Michel Barrette - Denis Bouchard - Marie-Joanne Boucher - Josée Boudreault - Hélène Bourgeois-Leclerc - Michel Côté - Michel Dumont - Marcel Gauthier - Rémy Girard - Germain Houde - Mario Jean - Pauline Lapointe - Gaston Lepage - Dominique Lévesque - Suzanne Lévesque - Pauline Martin - Louise Portal - Marie-Lise Pilote - Marie Tifo - Dany Turcotte - Lionel Villeneuve

Diplomates : Benoît Bouchard

Écrivains : Aurélien Boivin - Hervé Bouchard - Michel-Marc Bouchard - Paul Bussières - Daniel Danis - Jean-Paul Desbiens - Danielle Dubé - Kim Doré - Alain Gagnon - André Girard - Pierre Gobeil - Nicole Houde - Fabienne Larouche - Hélène Pedneault - Alphonse Piché - Stanley Péan - Lise Tremblay - Jean-Alain Tremblay - Tony Tremblay - Yves Trottier - Elisabeth Vonarburg

Historiens : Léonidas Bélanger - Russel Bouchard

Industriels, banquiers et entrepreneurs : Alain Bouchard - Guy Cloutier - Jacques Gauthier - Serge Godin - Joseph-Dominique Guay - Bernard Lamarre - Charles Sirois - Martin Tremblay - Guy Latraverse

Intellectuels : Gérard Bouchard - Pierre Fraser - Jean-Marie Tremblay - Candide Pineault - Alphonse Riverin

Médecins et psychologues : Guy Corneau - Pierre Mailloux

Musiciens et chanteurs : André « Dédé » Fortin - Les Dales Hawerchuk - Les Fréres Cheminaud - Marie-Nicole Lemieux - Annie Villeneuve - Suzie Villeneuve - Marc-André Fortin - René Simard - Mario Pelchat

Cinéastes, peintres et artistes : François Girard - John Kricfalusi - Arthur Villeneuve - Jean-Jules Soucy

Personnalités politiques : Marc-André Bédard - Jean-Pierre Blackburn - Karl Blackburn - Roch Boivin - Yves Bolduc - Lucien Bouchard - Jacques Brassard - Alexandre Cloutier - Jacques Côté - Hubert Desbiens - Gilbert Fillion - Sébastien Gagnon - Françoise Gauthier - Joseph-Georges Gauthier - Michel Gauthier - Michel Guimond - André Harvey - Ghislain Harvey - Denis Lebel - Bernard Lord - Honoré Petit - Serge Simard - Jean Tremblay - Jean-Noël Tremblay - Stéphan Tremblay - Denis Trottier

Personnalités religieuses : Louis-Nazaire Bégin - Jeanne-d'Arc Bouchard - Jean-Guy Couture - Michel-Thomas Labrecque - Georges-Henri Lévesque - Dominique Racine - André Rivest

Animateurs de télévision et de radio : Jean-François Fillion - Benoît Gagnon - Denis Gravel - Solange Harvey - Yvon Pedneault - Claude Quenneville - Réjean Tremblay

Scientifiques : Claude Villeneuve

Sportifs : Marie-Ève Drolet - Luc Dufour - Marc Gagnon - Michel Larouche - Pierre Lavoie - André Roy - François-Louis Tremblay - Mario Tremblay - Michel Goulet - Jean Ratelle - John Smrke - Jean-Claude Tremblay - Georges Vézina - Pierre Pilote




Nota bene

À noter que la signature de ce titre n'engage pas l'appui à d'autres titres ou contenus parties de jesignequebec.com

 

ATTENTION !

CONFIRMEZ VOTRE SIGNATURE - Cliquez le lien dans le courriel de confirmation que vous avez reçu sitôt après votre inscription.

Votre nom apparaît dans la liste des signataires immédiatement après avoir cliqué le lien reçu par courriel.

Pour recevoir le courriel de confirmation :
ATTENTION aux erreurs de saisie dans votre adresse courriel. Merci.

ATTENTION les signataires inscrits dans lapétition.be NE PEUVENT PAS SIGNER UNE 2e FOIS ICI.


Problèmes d'enregistrement de signatures !? : contactez  editeur@jesignequebec.com


ET

Patriote-Écrivant - Collectif IQ-Identité québécoise - © 2009


Haut de page


Un clic ici-bas sur les liens TRI ascendant ou TRI descendant permet de visualiser les premiers ou derniers signataires.
Les chevrons >> devant le lien indiquent quel >> TRI est actif.






Je signe et endosse la Lettre ouverte




Liste des signataires

3 signatures - Le 2017-10-23 - 12:43


Lettre ouverte - 2009 04 15 - À Nathalie Petrowski -
Star Intoxication VS Le système stellaire du Québec des régions

3 signatures - le 2017 10 23 - 12:43

Depuis le 2009 04 15 - Nbre Visites : 24619  |  Nbre Visiteurs / adresse IP : 3569


NoDateNomProfession et titresVillePaysNationalité


Tri ascendant - Premiers signataires    |    >>Tri descendant - Derniers signataires

             
1.   2010 05 20 - 21:42 Marc Galarneau - - Montréal - Canada -

2.   2009 04 21 - 16:22 Alain D'Eer - Réalisateur - Québec - Canada -

3.   2009 04 16 - 02:46 Luc Archambault - Peintre, sculpteur, performeur et céramiste - Saint-Étienne-de-Lauzon - Québec -


Haut de la liste